[roman] « D’après une histoire vraie » Delphine de Vigan

D'après une histoire vraie - Delphine de Vigan

Quelques mois après la parution de mon dernier roman, j’ai cessé d’écrire.

Delphine, la narratrice, est romancière. Après l’immense succès critique et public de son dernier roman largement autobiographique et consacré à sa mère, elle ne parvient plus à écrire. Delphine est en plein désarroi, lasse, vulnérable, et qui plus est tourmentée par des lettres anonymes l’accusant d’avoir, dans son dernier livre, livré sa famille en pâture au public. Lors d’une soirée, Delphine fait la connaissance de L., une jeune femme de son âge, charmeuse et charmante. Elles sympathisent, se revoient, se découvrent des affinités électives. Delphine s’attache à L., se confie, s’abandonne. Et, insidieusement, L. va exercer « une douce emprise, intime et troublante », devenir à la fois indispensable et envahissante… Elle séduit Delphine, puis la vampirise.

Encore aujourd’hui, il m’est difficile d’expliquer comment notre relation s’est développée si rapidement, et de quelle manière L. a pu, en l’espace de quelques mois, occuper une telle place dans ma vie.
L. exerçait sur moi une véritable fascination.
L. m’étonnait, m’amusait, m’intriguait. M’intimidait.

Récit sous forme autobiographique dans lequel Delphine de Vigan se met en scène dans une troublante mise en abyme, D’après une histoire vraie entremêle intimement la vérité et le mensonge, les souvenirs personnels et les inventions romanesques, l’imaginaire et le réel. Et bien vite on ne sait plus distinguer le vrai du faux ; la fiction rattrape le réel ou peut-être l’inverse, ils s’entremêlent au point de se confondre. Ainsi, le thriller psychologique, l’histoire trouble et angoissante d’une emprise et d’une manipulation, se double d’une réflexion passionnante sur la place de la fiction et de la réalité, du « vrai », dans une œuvre littéraire. Quand L. se place sur le terrain de l’authenticité (« Seule la littérature permet d’accéder à la vérité. […] il n’y a d’écriture que l’écriture de soi ») Delphine rétorque que « toute écriture de soi est un roman. Le récit est une illusion. Il n’existe pas ». Ce questionnement sur l’avenir de la forme romanesque, son rapport à la narration, à l’imagination, au réel, qui sous-tend le récit, et certes passionnant mais devient vite redondant. Les deux protagonistes reviennent inlassablement sur cette question sans y apporter de nouveaux arguments, sans donc faire avancer la réflexion.

Quant à la question de l’emprise, l’autre thème majeur du récit, son traitement manque de force et de profondeur, dilué dans un roman un peu trop long. Si le début (dans lequel les indices d’un dysfonctionnement originel dans cette relation amicale sont distillés avec habileté) est prometteur et la fin inattendue (avec un revirement, qui, une fois de plus, interroge la relation entre réalité et fiction), le cœur du roman aurait gagné à être resserré.

D’après une histoire vraie est un roman habile et astucieux, mais pas totalement convaincant.

______________________________

logo-goncourt-lyceens⭐ Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, Ed. JC Lattès, 2015, 484 pages, 20 €.

Du même autour : Rien ne s’oppose à la nuit.

Publicités

8 commentaires sur “[roman] « D’après une histoire vraie » Delphine de Vigan

Ajouter un commentaire

    1. Et oui ! Même si cet ouvrage est dans les premières sélections des prix Goncourt, Renaudot et Médicis, et au risque de me faire lyncher, j’ai des réserves…. M’enfin, je suis difficile, il paraît ! 😉

  1. J’ai terminé ce livre et me suis beaucoup ennuyé, trop long et trop répétitif, enfin ce n’est que mon humble avis……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :