[polar] « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » Joël Dicker

2008. A New York, Marcus Goldman, jeune auteur à succès, est en panne d’inspiration. A Aurora, petit village du New Hampshire, Harry Quebert, son ancien professeur et son ami, est arrêté par la police : on a découvert dans son jardin un squelette vieux de 33 ans, celui de Nola Kellergan, 15 ans à l’époque. Et dans les bras de Nola, on a trouvé le manuscrit du best-seller d’Harry Quebert. Marcus Goldman, convaincu de l’innocence de son mentor, décide de se rendre dans la région afin de mener sa propre enquête.

Bon, autant vous prévenir tout de suite : j’ai trouvé ce roman particulièrement mauvais. Mauvais, mauvais, mauvais. Et pas qu’un peu, mais très ! Très très mauvais.

Certes, l’intrigue est habile, multipliant les sauts narratifs entre passé et présent ainsi que les rebondissements, retournements de situation et révélations. Hélas, le procédé perd de son efficience à force d’être réitéré, jusqu’à l’user. De plus, le récit accumule les poncifs : les personnages sont sans relief et convenus (l’écrivain en panne d’inspiration, la serveuse mélancolique, le flic bourru…) et le décor en carton-pâte. Le style ? Simple, pour ne pas dire simpliste (« C’était une belle femme, avec de magnifiques cheveux blonds et ondulés »). Et que dire des dialogues ? Plats ? Désincarnés ? Minimalistes ? Tout ça à la fois. Et puis, ultime affectation, il y a tous ces insupportables aphorismes sur l’écriture, sensés donner de la profondeur (ou un cachet « littéraire »?) au pavé : « Je crois que vous prêtez trop d’importance aux mots. – Les mots ? Mais c’est important quand on écrit, non ? – Oui et non. Le sens du mot est plus important que le mot en lui-même. » Boursouflé et indigeste.

Et ce roman-là a reçu le grand prix du roman de l’Académie française et le prix Goncourt des lycéens ? Tant de bruit pour ça ? Désappointée je suis.

______________________________

logo-goncourt-lyceens⛔ Joël Dicker, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, éditions de Fallois / L’Âge d’Homme, 2012, 669 pages, 22€.

Publicités

19 commentaires sur “[polar] « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » Joël Dicker

Ajouter un commentaire

  1. Le concours des lycéens passe encore, c’est un page Turner qui fonctionne assez bien mais celui de l’Académie m’a laissé pantoise … Et les extraits du soi-disant chef d’oeuvre ultime mouhaha

    1. Je pense que ma déception a été proportionnelle aux dithyrambes que ce roman a suscitées : j’aurai sans doute été moins sévère si j’avais moins attendu de cette lecture…
      Le mieux est donc que tu te fasses ton propre avis ! 😉

      1. on a chacun notre sensibilité et le moment où on lit participe grandement au plaisir ou déplaisir 🙂

  2. Ma chère Blue, j’aurais pu te le dire qu’il ne te plairait pas … et je suis d’accord avec tout ce que tu as dit mais bizarrement il est arrivé à un bon moment de ma vie de lectrice 🙂

  3. Je suis d’accord avec votre article.
    Le style d’écriture m’a également déçue pendant toute la lecture du roman.
    J’étais également surprise des récompenses reçues.
    Pour nuancer un peu mon commentaire, tout n’est pas négatif dans ce livre néanmoins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :