[roman] « Histoire du siège de Lisbonne » José Saramago

Raimundo, la cinquantaine pudique et réservée, correcteur d’épreuves d’une maison d’édition, est soudain saisi par une pulsion irrépressible : il substitue un « non » à un « oui » dans un ouvrage historique. Non, en l’an 1147, les Croisés n’ont pas aidé le roi Afonso Henriques à reconquérir Lisbonne occupée par les Arabes !

[…] il tient le stylobille d’une main ferme et ajoute un mot sur la page, un mot que l’historien n’a pas écrit et que par souci de la vérité historique il n’aurait jamais pu avoir écrit, le mot Non, maintenant le livre dit que Non, les croisés n’aideront pas les Portugais à conquérir Lisbonne, c’est écrit et par conséquent c’est devenu vrai, même si c’est une vérité différente, ce que nous disons être faux l’a emporté sur ce que nous disons être vrai et l’a remplacé, il faudrait maintenant, et comment, que quelqu’un raconte la nouvelle histoire. (p.50)

Et c’est Raimundo qui va s’y employer : Il décide d’aller au bout de sa supercherie et de réécrire l’histoire du siège de Lisbonne et, au-delà, l’histoire du Portugal. C’est ainsi que, à la réalité historique, il va superposer sa fantasmagorie : Il évoque Lisbonne fortifiée, personnifie les combattants, suppute leurs motivations, imagine une histoire d’amour entre le soldat Mogueime et Ouorama la belle lavandière, et mêle le tout à la Lisbonne actuelle et son idylle naissante avec Maria Sara, sa supérieure hiérarchique, en un jeu de miroir totalement désorientant. A tel point qu’on ne sait plus toujours très bien à quelle époque le récit se situe ! Et en réécrivant l’histoire du siège de Lisbonne, c’est sa propre histoire que Raimundo bouleverse et réinvente.

José Saramago use d’un style intense où les phrases s’allongent, les digressions se multiplient, les dialogues se fondent dans des blocs de prose compacte, et où temps et espaces varient et s’entremêlent… Une forte concentration est parfois nécessaire pour suivre l’évolution de l’intrigue, mais c’est tout cela qui donne du souffle à son texte et le rend envoûtant.

Histoire d’amour, ode au Portugal, roman historique, fiction dans la fiction, hommage au pouvoir de l’écriture et de l’imagination : ce roman est, certes, déroutant, mais surtout fascinant !

______________________________

⭐⭐ José Saramago, Histoire du siège de Lisbonne (História do Cerco de Lisboa), traduit du portugais par Geneviève Leibrich, éditions Points, 1999 ( 1989), 341 pages.

Du même auteur : La lucarne.

Publicités

12 commentaires sur “[roman] « Histoire du siège de Lisbonne » José Saramago

Ajouter un commentaire

  1. Voilà qui m’intéresse ! J’ai bien aimé L’aveuglement, ai en revanche été déçue par Les intermittences de la mort, mais j’ai adoré L’année de la mort de Ricardo Reis, et ce que tu écris sur ce titre m’évoque un peu ce dernier.

    1. J’ai aussi beaucoup aimé « L’aveuglement », « Tous les noms » et « La lucarne ». Je suis impressionnée par la capacité de Saramago a investir un style différent à chacun de ses récits ! « Les intermittences de la mort » et « Menus souvenirs » m’attendent dans ma PAl… et je note « L’année de la mort de Ricardo Reis ».

  2. De cet auteur, j’ai beaucoup aimé êtr déconcertée par l’histoire d’un éléphant … Je reviendrais sûrement vers ce siège de Lisbonne.

    1. Saramago a une grande capacité à surprendre et déconcerter je trouve, avec à chaque fois des écrits très différents ! je note « Le voyage de l’éléphant ».

  3. J’aime beaucoup l’idée de départ, mais le style que tu évoques me freine. Tu sais, en plus, que je n’ai malheureusement que peu de temps pour les lectures « annexes » 😉

  4. Tu m’interesse, j’avais déjà essayé un Saramago et le manque de respiration dans le texte m’avait asphyxiée… je pourrais essayé celui-ci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :