[roman] « Best Love Rosie » Nuala O’Faolain

Après une existence de femme libre et nomade, Rosie, la cinquantaine bien entamée, rentre à Dublin pour s’occuper de Min, la vielle tante qui l’a élevé et qui est engluée dans une dépression tendance alcoolique. De retour dans le quartier de son enfance qui n’a guère changé, comment Rosie va-t-elle résister aux souvenirs et à l’ennui ? Mais Rosie n’a rien d’une femme résignée, bien au contraire : elle a l’idée d’écrire un manuel de savoir-vieillir pour quinquagénaires dans son genre. Pour concrétiser son projet, elle se rend quelques jours à New-York pour rencontrer un copain devenu éditeur. Et là, oh surprise, tante Mim la rejoint (elle qui n’avait jamais quitté l’Irlande jusque là), trouve un travail (très mal payé, d’autant qu’elle est en situation irrégulière) et décide de refaire sa vie aux États-Unis ! Tandis que Rosie, de retour en Irlande, est rattrapée par la mélancolie, la crainte de la sénescence, le souvenir de ses amours perdues et le mystère de ses origines. Pour se changer les idées, Rosie va se trouver une nouvelle occupation : retaper la vieille maison familiale qui se trouve à quelques dizaines de kilomètres de Dublin, en bord de mer. Une demeure délabrée, une chienne errante, et voici Rosie décidée à s’installer ici le temps d’aller au bout de ses réflexions et de sa dépression, puis de, doucement, remonter la pente.

Rosie est une femme autant tourmentée qu’attachante, une femme au grand cœur et à la franchise parfois brutale, qui manie aussi bien l’introspection que l’autodérision. Son récit explore les blessures d’enfance, le sentiment d’exil, la solitude, le vieillissement, le sentiment maternel, les amours contrariés… et toutes les doutes et les jubilations de l’écrivain. Mélange de spontanéité et de réflexion, de fiction et d’autobiographie, ce récit à parfois un aspect un peu erratique qui peut désarçonner mais qui contribue aussi à son charme. Et puis, il y a ces dialogues entre Rosie de retour en Irlande et la tante Mim restée aux États-Unis : leurs conversations téléphoniques sont totalement loufoques ! Cet humour permet de nourrir une jolie réflexion sur le vieillissement tout en tenant à distance tant le pathos que le sentimentalisme. Il y a aussi les échanges entre Rosie et son éditeur autour de son manuel de survie pour quinquagénaires : de petits bijoux de drôlerie !

De MarkC à RosieB
J’oubliais : INTERDICTION d’évoquer la mort. Même à demi-mot.
Les gens achètent des livres de développement personnel pour se remonter le moral. […]
De RosieB à MarkC
Et si on appelait le bouquin Dernière Sortie avant le tunnel ? (p. 152 et 162)

Enfin, il y a, comme seul antidote, l’amour, toujours :

L’amour est central. Souviens-t’en, maintenant que, toi aussi, tu dois recommencer. Souviens-toi de la manière dont ils s’aimaient, de la manière dont ils t’aimaient, et songe à tous les types d’amour qui existent. Tu ne peux pas ravoir ce que tu as eu – rien de ce qui a été ne peut revenir à l’identique. Mais il n’y a pas que les papillons, les flocons de neige, les vagues ou les étoiles qui soient uniques dans leur multiplicité. L’amour que l’on donne et que l’on reçoit revêt une infinie variété de formes et de figures. Qui sait à quoi il ressemblera la prochaine fois ?

Best Love Rosie est un texte effervescent, tour à tour enjoué et mélancolique, toujours teinté d’une ironie réjouissante. Un roman lumineux !

______________________________

⭐⭐⭐ Nuala O’Faolain, Best Love Rosie, traduit de l’anglais par Judith Roze, éditions 10/18, 2010 (2007), 445 pages.

Du même auteur : On s’est déjà vu quelque part ?

12 commentaires sur “[roman] « Best Love Rosie » Nuala O’Faolain

Ajouter un commentaire

  1. je l’avais bien aimé, mais pas autant que toi. On me l’avait tellement vanté…le syndrôme du livre « trop encensé et qui déçoit »…agaçant ça! 🙂

    1. En effet, très agaçant ça ! Heureusement pour moi je n’en avais pas entendu parler, ce fut donc une totale et très belle découverte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :