[danse contemporaine] « Dancing Grandmothers », chorégraphie, direction artistique et scénographie de Eun-Me Ahn

Pour ce spectacle, la chorégraphe coréenne Eun-me Ahn a rassemblée une tribu de femmes coréennes âgées de 60 à 90 ans qu’elle a mêlée aux danseurs professionnels de sa troupe. Soit la rencontre entre dix jeunes interprètes professionnels survoltés et effrontés et une douzaine de mamies malicieuses, pour une formation hybride où tradition et modernité... Lire la Suite →

Publicités

[danse contemporaine] « Badke » de Koen Augustijnen, Rosalba Torres Guerrero et Hildegard De Vuyst / KVS, les ballets C de la B et A.M. Qattan Foundation

Tout commence dans le noir… Petit à petit, on perçoit le son de voix, celui de pieds frappant le sol et de corps qui se déplacent… Premiers balbutiements d’une danse qui, bientôt, va surgir en pleine lumière, en un tourbillon de musique, de couleurs, de gestes effrénés ! Des corps bondissent, des sourires jaillissent, un... Lire la Suite →

[danse / théâtre] « Parce qu’on va pas lâcher » de et par la Cie Onstap

Ils sont deux. Grands, minces, bruns. Polos, pantalons beiges, baskets blanches. Et sourires radieux. Deux potes échappés des banlieues avignonnaises, Mourad Bouhlali et Hassan Razak, qui se tapent dessus. Pieds, cuisses, torses, bras, mains, visages : le corps est utilisé comme instrument de percussion (c'est du "step", ou percussions corporelles) et l'esthétisme du geste accompagne... Lire la Suite →

[danse] « Harakiri » Compagnie Didier Théron

Une danseuse évolue seule et sans musique. Mouvements saccadés, hésitations, questionnement... Scène hallucinée qui finit dans un geste explicite d'éventration : hara-kiri. Puis cinq danseurs, hommes et femmes confondus, vêtus de noir, proposent une chorégraphie très graphique. Graphie des mouvements, langage du corps, membres tordus et dos courbés, gestes bruts. Les danseurs vont et viennent... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑