[roman] « Déraison » Horacio Castellanos Moya

Je ne suis pas entier de la tête. (p. 11) Le narrateur, jamais nommé, est un journaliste salvadorien réfugié au Guatemala. Il y est engagé par l’Église catholique pour réviser les mille cent feuillets d’un rapport sur le génocide perpétré par l'armée contre les Indiens. Mais la lecture des témoignages des rescapés le précipite dans... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑