[roman] « La moustache » Emmanuel Carrère

Que dirais-tu si je me rasais la moustache ? Depuis toujours, Marc porte une moustache. Un soir, pensant faire sourire sa femme et ses amis, il décide pourtant de la raser : miroir, ciseaux, rasoirs, les poils sont sacrifiés ! Mais quand Marc sort de la salle de bains, sa femme n'a aucune réaction. Même... Lire la Suite →

[roman] « Le chasseur Zéro » Pascale Roze

Laura grandit en solitaire dans un huis clos étouffant entre une mère dépressive et alcoolique, une grand-mère autoritaire et un grand-père distant. Son père ? Mort en 1945, alors que Laura n'avait que trois mois. Laura finit par découvrir qu'il était officier de marine et a été tué à Okinawa lorsque le cuirassé sur lequel... Lire la Suite →

[roman] « La chaussure sur le toit » Vincent Delecroix

Au centre des dix courts chapitres de ce roman (suffisamment indépendants les uns des autres pour faire penser à des nouvelles) se trouve une chaussure perdue sur un toit de Paris. L'auteur a construit autour de cette chaussure un faisceau d'histoires tentant d'élucider sa présence en équilibre précaire sur une gouttière. Les protagonistes de ces... Lire la Suite →

[roman] « L’accident » Marianne Brun

- Et ta maman ? comment elle s'appelle en vrai, ta maman ? - Ma maman… ? Par la fenêtre plongeant sur le parc, des hirondelles trissaient dans le ciel bleu. - Christine. - Christine… - Elle, elle aimerait bien qu'on l'appelle « Christine »... Ça nous fait rire, elle est drôle quand elle dit ça... - « Christine » et pas... Lire la Suite →

[roman] « À toi » Claudia Piñeiro

Ernesto ne me faisait plus l’amour depuis plus d’un mois. (p. 7) Un cœur dessiné au rouge à lèvres, transpercé d'un "je t'aime" et signé "À toi". C’est ainsi qu’Inès, parfaite femme au foyer dans un quartier chic de Buenos Aires, découvre l’infidélité de son époux, Ernesto. Bien décidée à découvrir qui est "À toi",... Lire la Suite →

[roman] « Impardonnables » Philippe Djian

Je savais parfaitement qu’elle n’était pas là. J’écoutais Pastime Paradise, la voix merveilleusement pleurnicharde et rauque de Patti Smith, et je regardais l’avion d’Alice atterrir, lourd et vibrant dans un soleil de fin d’été orangé, encore chaud, sachant très bien qu’elle ne s’y trouvait pas. Francis, écrivain sexagénaire, ancien abonné au succès, a perdu sa... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑