[roman] « Désorientale » Négar Djavadi

À Paris, mon père, Darius Sadr, ne prenait jamais l’escalator. La première fois que je suis descendue avec lui dans le métro, le 21 avril 1981, je lui en ai demandé la raison et il m’a répondu : « L’escalator, c’est pour eux. » Par eux, il entendait vous, évidemment. Vous qui alliez au travail en ce mardi... Lire la Suite →

Publicités

WordPress.com.

Retour en haut ↑