[roman] « Percival Everett par Virgil Russell » Percival Everett

Tiens, je vais te raconter mon rêve, dit mon père. (p. 13) Un homme rend régulièrement visite à son père âgé vivant dans une maison de retraire. Le père, écrivain, accueille son fils par des bribes de récits couchées sur le papier, lui en fait lecture, lui demande de les poursuivre. Le fils joue le... Lire la Suite →

Publicités

[roman] « Effacement » Percival Everett

Mon journal est une affaire privée, mais dans l'ignorance du moment où je mourrai, et n'étant pas disposé, même si c'est regrettable, à considérer sérieusement l'autodestruction, ces pages tomberont sous d'autres yeux, j'en ai peur. Cependant, puisque je serai mort, je ne devrais pas me soucier de savoir si elles seront lues, par qui ou... Lire la Suite →

[roman] « Pas Sidney Poitier » Percival Everett

Je suis le fruit, né sous de mauvais auspices, d’une grossesse hystérique et, chose surprenante, je suis peut-être bizarre, mais pas hystérique. Je suis plutôt calme, en fait ; d’un calme plat, diraient d’aucuns. Je suis grand, ai la peau noire, et offre aux yeux du monde l’apparence de M. Sidney Poitier, ce que ma... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑