[mini-chronique : roman] « Œil-de-chat » Margaret Atwood

À l'occasion d'une rétrospective de ses œuvres Élaine Risely revient à Toronto où elle a vécu son enfance. L’exposition de ses toiles, en grande partie inspirées d'épisodes marquants de sa jeunesse, fait remonter ses souvenirs quand, avec Carole, Grace et surtout Cordelia, elles devenaient adolescentes. Compétition, mesquinerie, hostilité : Margaret Atwood décortique les rapports entre... Lire la Suite →

Publicités

WordPress.com.

Retour en haut ↑