[roman] « À la ligne – Feuillets d’usine » Joseph Ponthus

Voici un livre qui surprend, déroute, secoue et séduit ! Un récit fait d'une prose sans retenue, sans ponctuation, traversé de vers libres et de références littéraires, et porté par un souffle précipité, un rythme cadencé comme une machine qui s'emballe, une scansion effrénée. La langue est simple et directe, sans emphase, brute et tendre, prosaïque... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑