[expo] Le Grand répertoire : Machines de spectacle

Exposition "Le grand répertoire : machines de spectacle"

François Delarozière, concepteur des machines les plus folles de la troupe la plus inventive du théâtre de rue, Royal de Luxe, dévoile ici quelques unes de ses plus impertinentes trouvailles techniques : canon à œufs, catapulte à piano, chiottes solex, girodoumdoum, machine à tartiner le Nutella, machine à sons du rhino, machine à soulever les robes, machine à strip-tease, tartapulte, machine à casser les verres, tronçonneuse ascensionnelle, vélo à tamponner, mobile homme, piano à poules, etc… L’exposition rassemble ainsi une centaine d’engins bizarres et biscornus, inventions baroques, dispositifs insolites, drôles de machines, entre technicité et futilité… sculptures vivantes qui se donnent en spectacle !

"Le Grand Répertoire : Machines de Spectacle" © Marc KleinPhoto : Marc Klein

Dès la première machine, le ton est donné : la petite plaquette en bois qui tient lieu de cartel mentionne le nom de l’œuvre aussi bien que l’énergie dont elle a besoin pour fonctionner et « l’huile de coude » fait bien souvent office de carburant. On ne peut que sourire face à ces inventions qui sont, pour la plupart, un défi lancé à la technologie : mécaniques délicates et capricieuses pesant entre 150 grammes et 11 tonnes, elles sont entretenus et mises en mouvements par des machinistes intermittents du spectacle. Car dans Le Grand Répertoire, toutes les machines fonctionnent et sont mises en mouvement : l’exposition consomme des œufs, du Nutella, de la tequila, des pianos, des pommes, de la farine… Là où le spectateur pourrait passer sans rien voir, le machiniste l’implique, attirant son attention jusqu’à la mise en mouvement de la machine qu’il présente. Dans cette exposition, le manipulateur est systématiquement associé à la machine, et c’est cette relation ainsi entrevue dans le fracas des machines qui est émouvante.

"Le Grand Répertoire : Machines de Spectacle" © Marc KleinPhoto : Marc Klein

Le Grand répertoire fait preuve, au travers d’un imaginaire nostalgique, d’une science classificatrice et méticuleuse et d’un humour délicieusement décalé où le sérieux de la présentation se heurte au burlesque des machines. A mi-chemin entre une réflexion sur le statut de l’objet et un catalogue raisonné de l’absurde, c’est une exposition réjouissante et poétique, un régal sucré.

______________________________

⭐⭐⭐ Le Grand répertoire : Machines de spectacle
Du 21 février au 21 mars 2004
Les Abattoirs – 76 allées Charles de Fitte – 31300 Toulouse
Exposition vue le 20/02/2004.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :