[polar] « L’Échange » Eugenia Almeida

- Pour quoi faire ? - Pour qu’on en parle ! - C’est un suicide. - Étiologie douteuse. - Suicide, je te dis. - Une balle dans la poitrine en pleine rue, ça ne te suffit pas ? - Ce ne sera pas publié. - Vas-y. Tu jettes un œil et après on voit. (p. 13) Buenos Aires, années 1980. La jeune femme tend le bras,... Lire la suite →

Publicités

[roman] « Petit pays » Gaël Faye

– La guerre entre les Tutsi et les Hutu, c’est parce qu’ils n’ont pas le même territoire ? – Non, ça n’est pas ça, ils ont le même pays. – Alors... ils n’ont pas la même langue ? – Si, ils parlent la même langue. – Alors, ils n’ont pas le même dieu ? –... Lire la suite →

[roman] « L’autobus » Eugenia Almeida

Cela fait trois soirs que l’autobus passe sans ouvrir ses portes. Le village est sous une chape métallique. Grise et légèrement ondulée. Le seuil des maisons est maculé de terre et l’absence de pluie rend les chiens nerveux. Par la fenêtre de l’hôtel, Rubén se penche machinalement pour regarder les gens qui traversent la voie.... Lire la suite →

[roman] « Désorientale » Négar Djavadi

À Paris, mon père, Darius Sadr, ne prenait jamais l’escalator. La première fois que je suis descendue avec lui dans le métro, le 21 avril 1981, je lui en ai demandé la raison et il m’a répondu : « L’escalator, c’est pour eux. » Par eux, il entendait vous, évidemment. Vous qui alliez au travail en ce mardi... Lire la suite →

[roman] « Kafka sur le rivage » Haruki Murakami

Kafka sur le rivage... le titre, énigmatique, nous charme avant même d'avoir ouvert le livre ! On ouvre donc ce roman déjà rêveur et prêt à se laisser séduire... et, irrémédiablement, on est séduit, fasciné, envoûté, totalement captivé par ce récit ! Kafka sur le rivage, c’est la quête initiatique extravagante et jubilatoire de Tamura, un jeune... Lire la suite →

[roman] « Nymphéas noirs » Michel Bussi

Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. […] La première avait plus de quatre-vingt ans et était veuve. Ou presque. La deuxième avait trente-six ans et n’avait jamais trompé son mari. Pour l’instant. La troisième avait onze ans bientôt et tous les garçons de... Lire la suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑