[expo] « Night Nursery » par les frères Quay

Photo : Night Nursery © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Un ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle, en plein centre d’Avignon, l’Hôtel de Forbin La Barben. Pas le plus bel hôtel particulier de la ville sans doute, mais on devine que derrière ses volets clos se joue quelque chose de beau et de mystérieux. Car c’est ce lieu que les frères Quay (cinéastes maîtres du film d’animation excentrique et bizarre) ont investi le temps du 62e festival d’Avignon pour une installation qui décline leur univers fantasmagorique, entre installation miniaturiste, marionnettiste et audiovisuelle.

"Night Nursery"
© Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

De pièce en pièce, on dérive entre des bouts de décors, des boites optiques, des maquettes miniaturistes aux allures de petits théâtres, des objets biscornus indéfinis et des marionnettes  bricolées, tous objets issus des films des frères Quay, dont des extraits passent en boucle, projetés sur les murs ou le sol. Dans chaque recoin de la grande demeure on découvre des objets inanimés, faits de matières disparates, usées et entremêlées (terre, bois, poils, tissus, fer, plastique, mousse…) qui finissent par prendre forme humaine et que l’on craint de voir se mouvoir d’un instant à l’autre comme animé soudainement d’une vie propre et incontrôlable. On rencontre ainsi une galerie de personnages-automates étranges et fantastiques, du bonhomme à tête d’ampoule au calligraphe de papier. Et on perçoit la féerie étrange de l’univers des frères Quay, hanté de chimères poussiéreuses et inégalable de poésie dérangeante. Entre capharnaüm et cabinet de curiosité baroque, cette « Night nursery » est une crèche pour poupées démembrées où veillent des jouets cassés mais vivants.

Parfois étonnant, parfois inquiétant, parfois simplement beau, l’univers des frères Quay est celui de l’illusion et des métamorphoses où chaque chose est différente de ce qu’elle paraît. C’est une invitation à effectuer sa propre traversée du miroir, un rien oppressante. Dans la pénombre propice à l’incertitude (à l’inquiétude ?), déambulant dans cet univers onirique délicieusement troublant et quelque peu lugubre, oubliant la raison raisonnante, guidé par nos sensations, on retourne dans ce monde de l’enfance où les rêves, les visions et les terreurs sont plus grands que la réalité.

______________________________

♥ ♥ Night Nursery
Conception et réalisation : les frères Quay
Du 6 au 26 juillet 2008
Hôtel de Forbin La Barben, 7 place Théodore Aubanel, 84000 Avignon.
Exposition vu le 24/07/2008 au Festival d’Avignon In.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :