[danse / performance] « 50 minutes » de Pascal Rambert

Rendez-vous à la Collection Lambert, musée d’art contemporain d’Avignon, pour une performance spécialement créée pour Les Hivernales et annoncée comme une « évocation entre le 11 septembre à New York et le 11 mars à Tokyo ».

Kate Moran est en scène, hyper-féminine : débardeur blanc, jupe noire, bas, talons aiguilles. Petit à petit elle ôte ces attributs et se trouve nue. Lente déambulation de part et d’autre de la longue salle blanche et claire du musée. Poses. Avec aise et naturel, elle se livre aux regards, joue de son accent américain, cherche la complicité avec le public assit au sol, à ses pieds, entre en séduction. L’apparition est belle, mais on ne sait où elle veut en venir. On attend la suite.

"50 minutes" Pascal RambertPhoto : Elian Bachini

Elle prend place devant la coiffeuse, seul élément du décor, et, tout en nous parlant de sa journée et de son trac, elle se munie d’une prothèse de pénis qu’elle appose sur son sexe. Hermaphrodisme saisissant, étrange, déconcertant, mais jamais vulgaire. Elle reprend alors sa déambulation d’un bout à l’autre de la salle… Puis se rhabille, pantalon, veston, et se dessine une barbe naissante. Enfin, elle se coiffe d’une perruque aux cheveux courts, noirs, et drus. Le travestissement est bluffant. A s’y méprendre. Mais la signification reste obscure…

La lente métamorphose de la jeune femme new-yorkaise en un homme tokyoïste sert sans doute de rapprochement entre les événements du 11 septembre et du 11 mars. Mais beaucoup d’autres passages me sont restés incompréhensibles. Par exemple quand Kate appelle une amie, danseuse américaine, qui lui donne des indications chorégraphiques que Kate exécute, consciencieusement. Quel en est le sens ?

Pour Pascal Rambert, concepteur du spectacle, cette performance « n’est ni du théâtre, ni de la danse, […] c’est quelque chose de très léger, une plume, juste une performance montée avec pas grand-chose ». Du « pas grand-chose » en effet, évidence d’un certain manque de profondeur…

Le tout m’a laissée… perplexe.

______________________________

⛔ 50 minutes
Conception et réalisation de Pascal Rambert

Interprétation : Kate Moran
Durée : 50 minutes
Spectacle vu le 02/03/2012 au Festival Les Hivernales, Avignon.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :