[théâtre / performance] « Adishatz / Adieu » de et par Jonathan Capdevielle

Un adolescent – sweat, jean, baskets, canette de bière – entre en scène pour un tour de chant a capella, passant de Cabrel à Madonna. Puis le garçon s’installe dans la pénombre, face à une table de maquillage, dos à la scène. Commence alors une longue conversation téléphonique père/fils, dont l’acteur joue les deux voix. De cet échange dont nous n’entendons que des bribes, nous saisissons les difficultés de communication, le décalage entre un père campagnard et un fils monté à la capitale faire l’artiste, l’incompréhension et la gêne. Dans les silences, nous entendons aussi l’amour, bien présent, mais tellement difficile à exprimer. Suit un second duo à une seule voix avec l’évocation d’une visite à l’hôpital à une amie en fin de vie. Burlesque, et pathétique quand on n’a plus à offrir que quelques mots et une présence en consolation… Enfin, c’est le grand soir. Le garçon sort de l’ombre, métamorphosé en blonde lascive, robe à strass et talons hauts, performance à la Lady Gaga.

Adishatz - Alain MonotPhoto : Alain Monot

Perruque platine sur la tête, trébuchant sur ses hauts talons, l’acteur-chanteur-ventriloque-performeur Jonathan Capdevielle, seul en scène, a une présence hallucinante ! Ambivalent et mélancolique, il livre un (auto)portrait sensible, une confession intime, entre vie réelle et élans fantasmés. Il dévoile la solitude et la vulnérabilité d’un enfant qui se sent « différent », il ressuscite une adolescence tourmentée, en quête d’identité, et qui trouve réconfort dans la culture pop… Jusqu’à trouver une échappatoire : le travestissement, la vie d’artiste ! Et si la première partie, le tour de chant de l’adolescent, a des longueurs, la seconde partie, discussion téléphonique avec le père et visite à l’hôpital à une amie en fin de vie, est vraiment poignante.

Adishatz / Adieu est une pièce déroutante et troublante, singulière et fragile… Saisissante !

______________________________

⭐⭐ Adishatz / Adieu
De et par Jonathan Capdevielle
Durée : 50 min
Spectacle vu le 23/08/2013 au Festival d’Aurillac in.

Publicités

2 commentaires sur “[théâtre / performance] « Adishatz / Adieu » de et par Jonathan Capdevielle

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :