[roman] « Le rabaissement » Philip Roth

Le rabaissement

Il avait perdu sa magie.

Simon Axler, 65 ans, dont plus de quarante à triompher au théâtre, n’arrive plus à croire en ses rôles, en lui-même, en la vie qui s’en va… Il abandonne donc le théâtre et sombre dans la dépression.

Un séjour en hôpital psychiatrique et un divorce plus tard, revoici Simon, retiré à la campagne. Il y est rejoint par Pegeen, fille d’un couple d’amis comédiens, 25 ans plus jeune que lui et lesbienne tentée par l’hétérosexualité (elle vient de rompre avec sa compagne Priscilla, qui a décidé de changer de sexe et de « devenir un homme hétéro »). Charge donc à Simon de métamorphoser Pegeen en hétéro. Et Simon endosse avec volupté son nouveau rôle d’amant et de Pygmalion. Mais un ultime coup du sort renverra Simon dans les abysses dont il se croyait enfin sorti…

Le sexe est au cœur de ce roman, histoire d’un héros en chute libre qui tente ainsi de retrouver un élan de vie. Car cette incapacité-là n’atteint jamais Simon ! Cela nous vaut quelques scènes torrides qui sont aussi et surtout des monuments de cocasserie. Car le sexe est l’une des cibles privilégiées de Philip Roth qui le tourne en dérision (ainsi que son héros à la dérive, à la fois loufoque et pathétique) dans ce roman très dépouillé mais efficace.

Trentième livre de Philip Roth, Le Rabaissement reprend ses thèmes récurrents (la vieillesse, le combat contre le temps, la quête du désir et la peur) dans une variation à la fois sombre et drôle, épurée et caustique, une tragi-comédie sur l’épuisement de l’artiste, pleine de vitalité.

______________________________

⭐ Le rabaissement (The humbling), Philip Roth, traduit de l’américain par Marie-Claire Pasquier, éd. Gallimard, coll. Folio, 2013 (2009), 160 pages, 6 €.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

6 responses to “[roman] « Le rabaissement » Philip Roth”

  1. choupynette says :

    le titre est franchement sévère pour son « héros »!!

    • BlueGrey says :

      TOUT le roman est franchement sévère pour son héros ! C’est cette dérision caustique envers le personnage principal qui est drôle !

  2. lepapou says :

    Est-ce que la peur de lire existe ? Celui-là me dérange avant même que… Je le note quand même.
    Le paPou

  3. Marie-Claire Infanti says :

    Mais tu as aimé ou pas ? tu sembles moins enthousiaste que pour tes autres ROTH ?

    • BlueGrey says :

      Tu as bien compris : j’ai aimé, mais je suis moins enthousiaste que pour « J’ai épousé un communiste » ou « Le complot contre l’Amérique » par exemple…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :