[roman] « Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom » Barbara Constantine

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

Tom a onze ans. Il vit dans un mobile-home miteux avec Joss, sa très jeune mère (elle l’a eu à treize ans et demi), aide-ménagère intermittente et un peu paumée. Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Alors, pour manger, il va se servir dans le potager des voisins qui font semblant d’ignorer ses chapardages… Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire son marché, il rencontre Madeleine (93 ans), tombée au milieu de ses choux et ne pouvant plus se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom n’était pas passé par là…

De prime abord, ce petit roman a tout pour plaire : une écriture fluide ; un ton frais et enlevé (le style indirect libre mettant le lecteur successivement à la place de chacun des protagonistes) ; des personnages attachants, bien cabossés mais qui ne désespèrent jamais, tous des marginaux en quête d’une place dans le monde ; une naïveté généreuse qui fait que tous les problèmes se résolvent avec un minimum de bonne volonté et d’entraide de la part des protagonistes… Bref, un roman alerte et positif, où toutes sortes de misères (financières, sociales, intellectuelles…) côtoient une indéfectible joie de vivre qui permet de tout surmonter !

Et c’est là la limite de ce roman qui traite bien trop légèrement de sujets pourtant graves : placement en foyer d’accueil d’enfants maltraités, grossesse prématurée, prison, tentative de viol, isolement des personnes âgées… Tout est survolé sans approfondissement aucun et, dans le merveilleux univers de Barbara Constantine, toutes les difficultés se résolvent quasiment d’elles-mêmes, et même les actes les plus sordides (la tentative de viol de Samy sur Joss par exemple) sont aussitôt pardonnés et évacués. Et cela m’a franchement gênée. On doit pouvoir délivrer un message optimiste sans pour autant oublier de clairement dénoncer l’inacceptable.

Ce roman refermé, reste une série d’instantanés fantaisistes, parfois drôles, parfois touchants… reste aussi comme un goût d’inachevé.

______________________________

⭐ Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, Barbara Constantine, éd. Le livre de poche, 2011 (2010), 224 pages, 6,10 €.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

4 responses to “[roman] « Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom » Barbara Constantine”

  1. choupynette says :

    bon, bon, bon… c’est le monde des bisounours, quoi… 🙂

    • BlueGrey says :

      C’est ça ! Un roman à la guimauve… J’ai rien contre la guimauve, hein, j’aime même assez cela, à petite dose, mais trop de guimauve… et c’est l’écœurement !

  2. lepapou says :

    Je ne l’avais pas vu comme ça. J’avais plutôt apprécié l’optimisme mesuré qui se dégage de ce roman. Comme dans « Et puis Paulette » qui fut un de mes derniers coups de cœur. Il faut croire que je préfère voir mon verre à moitié plein. Beau billet en tout cas, petit Lézard.
    Le Papou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :