[roman] (Les cahiers de Céline, 2) « Le cahier rouge » Michel Tremblay

Je poursuis mon Québec en novembre avec, en cette journée consacrée à Michel Tremblay, la suite des cahiers de Céline…

Le cahier rouge - Michel Tremblay

Eté 1967, à Montréal : l’Exposition universelle habille la ville de fête et le général De Gaulle lance son historique « Vive le Québec libre ! »

Nous retrouvons Céline (l’héroïne narratrice de ces cahiers) là où nous l’avions laissée à la fin du Cahier noir : elle vient de quitter son emploi de serveuse pour entamer une carrière d’hôtesse au Boudoir, bordel de travestis déguisé en bar. Elle a aussi définitivement rompu avec sa calamiteuse famille et elle partage un appartement avec trois colocataires, des « guidounes » délurées.

À la tentative d’émancipation du premier cahier succède donc la réelle liberté de ce deuxième, marquée par l’apprentissage de l’amitié, celle qui lie la jeune femme aux « dames » du Boudoir : La Duchesse de Langeais, Jean-le-décollé, Mimi-de-Montmartre, Tooth Pick, Greta-la-Vieille et Greta-la-Jeune, Babalu… Ce petit monde forme une famille reconstituée et dysfonctionnelle à souhait, un carnaval permanent secoué par une tempête de joies et de tragédies ! Alors quand, pour passer le cap de la soixantaine, Fine Dumas, la patronne du Boudoir, invite toute sa petite troupe à mettre la besogne de côté le temps d’une virée à l’Exposition universelle, l’expédition se mue en équipée épique !

Céline, la narratrice, écrivaine en herbe, dépeint avec une verve colorée, mordante et réjouissante, les petits et grands drames qui se jouent dans les coulisses du Boudoir ! Elle croque avec tendresse et humour ses ami(e)s, tous des personnages excessifs, infantiles, susceptibles, cocasses, grotesques et/ou pathétiques, mais tous terriblement attachants ! Mais sous ces éclats de bonheur comme arrachés à l’abîme, on devine des destins ébréchés et rapiécés…

Alors, malgré quelques longueurs, on savoure le cabotinage des dialogues, la puissance des personnages, la saveur de la langue mâtinée de joual… Impatient de retrouver, bientôt, cette cours des miracles dans la suite des cahiers de Céline : Le cahier bleu !

______________________________

⭐⭐ Michel Tremblay, Le cahier rouge, éd. Actes Sud, 2004, 332 pages, 20,30 €.

Du même auteur : Le cahier noir & Le cahier bleu.

logo Québec en novembre

Publicités

8 commentaires sur “[roman] (Les cahiers de Céline, 2) « Le cahier rouge » Michel Tremblay

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :