[roman] « Impuretés » Philippe Djian

Impuretés - Philippe Djian

Evy est un ado, avec ses corollaires : un peu largué, pas mal désœuvré, bien mal dans sa peau, totalement obsédé et entièrement désabusé. Et mutique. Surtout mutique. Alors que tout le monde autour de lui, son père ex-écrivain et ex-drogué, sa mère ex-star de cinéma prête à tout pour un come-back, son grand-père psychanalyste retraité, ses amis, ses camarades, ses professeurs, ses voisins, même ses plus vagues connaissances, tout le monde attend de lui qu’il parle. Qu’il raconte ce qui s’est passé. Comment sa sœur, Lisa, s’est-elle noyée. Mais Evy se tait. « C’était un accident. »

C’était un accident. Une chute accidentelle dans les eaux glacées. Il n’en avait jamais dit davantage et n’en avait jamais démordu. Il demandait quel genre de détails on voulait, il évoquait un faux mouvement, un déséquilibre, un fichu plongeon par-dessus bord, et c’était là tout ce qu’il racontait, il ne voyait pas ce qu’il aurait pu ajouter. Au risque de passer pour un attardé mental.
Un soir, sa mère s’était enflammée comme un tonneau de poudre noire, arrosé de whisky pur, à cause de son mutisme. Elle l’avait empoigné, elle l’avait secoué, elle lui avait férocement postillonné au visage, elle l’avait assourdi de ses cris, trempé de ses larmes dans l’espoir de lui arracher trois mots de plus, mais elle n’avait obtenu aucune information supplémentaire, Evy n’avait pas tenté d’esquiver les coups qu’elle faisait pleuvoir sur lui mais elle n’en avait rien tiré.

C’est donc une histoire de conflits de générations qui tourne autour d’Evy, adolescent accablé par ce deuil et par les insuffisances des adultes (des parents plutôt paumés et un entourage assez déjanté). Djian, incontestablement, a choisi le parti d’Evy, ce gosse qui prend la vie de plein fouet et ne supporte plus son univers cloaqueux. Cet ado tourmenté qui va être saisi d’une soudaine envie de pureté. Cet enfant que les adultes, impuissants et désemparés, ont « lâché ». Ce gamin qui va se fracasser contre ses rêves.

Ainsi, sous le regard d’un énigmatique narrateur, qui semble toujours en savoir plus qu’il n’en révèle, Djian dissèque les échecs d’une microsociété friquée et repue qui ne semble avoir d’autre souci que de tromper l’ennui, d’autre finalité que jouir. Mais plus elle s’attache à ce but et moins elle est capable de l’atteindre. Elle se délite alors dans l’alcool, la drogue, le sexe triste et les désillusions et s’achemine ainsi inexorablement vers le drame.

J’ai aimé l’écriture de Djian, au cynisme réjouissant, qui use toujours du mot juste pour nous rappeler à l’ordre au moment où on allait presque compatir. J’ai aimé son érotisme brut et sa chair triste. J’ai aimé ses personnages à la dérive et le ton désenchanté de son roman. Certes, j’ai eu du mal à y entrer. J’ai aussi parfois eu du mal à y rester. Et puis, surtout, j’ai eu du mal à en sortir… Car on suit non sans fascination cette plongée aux abysses du désespoir existentiel dont on ressort troublé et inquiet, avec un sentiment de malaise qui persiste une fois le roman refermé. D’autant que l’émotion, qui va crescendo, n’empêche pas l’essentiel : la réflexion. Car Djian dit le monde tel qu’il est aujourd’hui : ordinaire, complexe et souvent confus.

______________________________

♥ ♥ Philippe Djian, Impuretés, éd. Gallimard, coll. folio, 2006 (2005), 439 pages, 7,40 €.

Du même auteur : Doggy bag, saison 1 & Impardonnables.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

2 responses to “[roman] « Impuretés » Philippe Djian”

  1. lydieetseslivres says :

    Pour moi Djian rime inconditionnellement avec 37,2°C le matin. Je pense ne rien lire d’autre de cet auteur pour garder mon souvenir intact.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :