[roman] « Rue des boutiques obscures » Patrick Modiano

J’avoue, je n’avais rien lu du Patrick Modiano quand il reçu le Prix Nobel de littérature en 2014. Je décidais alors de pallier ce manquement en lisant Rue des boutiques obscures, qui lui  valu le Prix Goncourt en 1978, et qui est sans doute son roman le plus connu. Deux ans plus tard, c’est enfin chose faite ! (Blue, toujours aussi réactive !)

Rue des boutiques obscur - Patrick Modianoes

Je ne suis rien.

Paris, 1965 : Guy Roland, un détective amnésique depuis plus de 15 ans, part en quête de son passé. Il passe d’un témoin à un autre, espérant, à chaque fois, qu’on se souviendra de lui, que quelqu’un, enfin, pourra se substituer à sa mémoire défaillante… Il fouille dans les bottins à la recherche d’un nom, il scrute de vieux documents administratifs et photographies, il explore de fausses pistes… et, peu à peu, il reconstitue le puzzle de sa vie antérieure… Puzzle d’une histoire incertaine et de ses témoins déracinés, puzzle d’une époque trouble, celle de l’Occupation. Et Guy finit par retrouver une identité et reconstituer une histoire – mais sont-ce vraiment les siennes ? Car au final on ne saura jamais ce qu’il a trouvé au 2, rue des Boutiques Obscures… Une adresse à Rome, la dernière.

Dans Rue des Boutiques Obscures, on découvre un style dépouillé et elliptique, et une langue furtive ; on trouve aussi un double temps de narration (passé/présent) dont les méandres produisent une sensation de « flou » déroutante ; et, enfin, on rencontre un personnage principal / narrateur assez mou et évanescent, sans caractère ni substance, qui explore sans grande détermination son propre passé… Difficile alors de réellement s’intéresser à cette quête/enquête dont le sujet principal lui-même ne semble pas réellement vouloir voir l’aboutissement. Un roman qui manque sérieusement de consistance à mon goût. Pas sûre d’ouvrir un autre roman de Monsieur Modiano après cet essai raté !

______________________________

Patrick Modiano, Rue des Boutiques Obscures, Éditions folio, 2012 (1978), 251 pages, 6,50 €.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

7 responses to “[roman] « Rue des boutiques obscures » Patrick Modiano”

  1. Hélène says :

    Tu n’as pas été sensible à la petite voix de modiano, ça arrive… J’aime assez pour ma part..

  2. Nicolas (Livrepoche.fr) says :

    Je suis content de lire ce que je viens de lire! J’ai eu la même sensation avec celui-ci mais aussi avec 3 autres de modiano (oui oui, j’ai vraiment essayé de trouver ce qui pouvait justifier un Prix Nobel de Littérature) J’ai pas trouvé! Indifférent!

  3. flyingelectra says :

    je n’ai pas commencé car je redoutais le même effet sur moi et ton billet ne fait que confirmer mes doutes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :