[roman] « Effroyables jardins » Michel Quint

Effroyables jardins - Michel Quint

Aussi loin que je puisse retourner, aux époques où je passais encore debout sous les tables, avant même de savoir qu’ils étaient destinés à faire rire, les clowns m’ont déclenché le chagrin. Des désirs de larmes et de déchirants désespoirs, de cuisantes douleurs, et des hontes de paria.
Plus que tout, j’ai détesté les augustes. Plus que l’huile de foie de morue, les bises aux vieilles parentes moustachues et le calcul mental, plus que n’importe quelle torture d’enfance.

C’est l’histoire d’un garçon qui a honte de son père, un instituteur qui, à ses heures perdus, fait le clown amateur. Jusqu’à ce dimanche après-midi où l’oncle Gaston, dans son patois du Nord, va révéler à l’adolescent sarcastique le sens de l’étrange vocation de son père. Une histoire de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale dont ils sont, le père et l’oncle, les protagonistes. Une de ses nombreuses petites histoires qui alimentent la Grande Histoire. Une histoire faite de gens simples, pas de héros. L’histoire de la rencontre entre un groupe de quatre otages français condamnés à mort et leur gardien allemand qui, pour tenir l’horreur à distance, a fait le clown. Et le jeune garçon qui s’exaspérait de la médiocrité des adultes découvre la grandeur des hommes ordinaires et le pourquoi du costume de clown que son père revêt en un acte de mémoire, un acte de déférence.

Un style économique mais étincelant, une langue familière et expressive : Michel Quint livre ici, avec tendresse et pudeur, un récit tragi-comique court et lumineux où l’essentiel se lit entre les lignes et où humour et dérision évitent le sentimentalisme. Son récit est une merveille de concision et d’intelligence, soixante pages à peine pour un condensé d’humanité.

______________________________

⭐⭐ Michel Quint, Effroyables jardins, éditions Joëlle Losfeld, 2000, 62 pages, 5,50 €.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

7 responses to “[roman] « Effroyables jardins » Michel Quint”

  1. alexmotamots says :

    Une lecture que j’avais beaucoup aimée. Le film n’est pas mal non plus.

  2. Sido says :

    Je l’avais lu il y a longtemps. J’ai tout oublié et ton billet me donne envie de m’y replonger !

  3. Grominou says :

    Ah oui, quel beau roman, et c’est vrai que le film est très bien aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :