[polar] « Les Nains de la Mort » Jonathan Coe

Les Nains de la Mort - Jonathan Coe

Londres, années 1990 : William, jeune pianiste, est témoin d’un meurtre commis par deux nains cagoulés. Seul témoin, donc suspect n° 1, il a juste le temps de s’enfuir avant l’arrivée de la police. Commence alors pour lui une nuit d’errance dans la ville, entrecoupée de souvenirs et de réflexions pour comprendre pourquoi et comment il en est arrivé là : jeune provincial monté à la capitale en quête de gloire, il végète depuis dans des groupes rock de troisième zone, entre enregistrement de titres calamiteux et concerts désastreux dans des bouges. Prisonnier d’une banlieue HLM déprimante, d’une histoire d’amour franchement bancale et d’un plan de carrière visiblement mal engagé, William sombre petit à petit dans la neurasthénie, sa vie s’empêtrant depuis des mois dans une longue série de frustrations et de malencontreux coups du sort.

Au bout de cette cauchemardesque nuit londonienne, la révélation ultime sur les auteurs du crime et leur commanditaire laisse un gout d’inachevé. Car si le style ironique et l’humour noir de Jonathan Coe font merveille, j’ai été déçue par l’histoire elle-même qui manque cruellement de profondeur et de crédibilité : l’errance de William s’apparente à une suite d’instantanés, certains cocasses, mais dépourvus de cohérence. Quant au final, il arrive en catastrophe et est lui-même assez catastrophique.

______________________________

Jonathan Coe, Les Nains de la Mort (The Dwarves of Death), traduit de l’anglais par Jean-François Ménard, éd. Gallimard, coll. Du monde entier, 2001 (1990), 228 pages, 18,29 €.

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

4 responses to “[polar] « Les Nains de la Mort » Jonathan Coe”

  1. keisha41 says :

    Je l’ai lu récemment (le billet est prévu un jour) ensuite j’ai relu Testament à l’anglaise, plus abouti c’est sûr, mais ces nains de la mort ont un petit quelque chose qui interpelle, des trucs entre les lignes…

    • BlueGrey says :

      Tu l’as compris, je suis totalement passée à côté de ses nains de la mort… Mais j’ai beaucoup apprécié « Testament à l’anglaise » ainsi que « La maison du sommeil » !

  2. Liliba says :

    Ah ben zut, un Coe pas bien… j’avais noté de le lire un de ces jours…

    • BlueGrey says :

      Je te conseillerais plutôt « Testament à l’anglaise » ou « La maison du sommeil », deux très bons livres dans des styles et sur des thématiques très différents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :