[roman] « La Dégustation » Yann Queffélec

Le 2 avril 1973, à Nice, Bernard Tangor épousa civilement Muriel Frichot, la fille d’un ami. Il était en bleu marine, elle en blanc, un camélia rouge à la ceinture.
« Oui », dit-elle au maire en souriant.
Elle avait dit oui. Il pensait qu’elle dirait non. Qu’elle prendrait peur et s’en irai en courant. Erreur. Cette jolie fille aux yeux noirs l’aimait. A cinquante ans, il se mariait avec une demoiselle qui fêtait le jour même sa majorité. Anniversaire et mariage – beau doublé.

C’est l’histoire d’un homme de 50 ans et d’une jeune femme de 21 ans qui s’aiment malgré tout. Elle est jeune, belle et brillante ; il est riche, cultivé et désinvolte. Il est son pygmalion. Bonheur made in Côte d’Azur. Sauf que, petit à petit, une ombre s’immisce entre eux : le passé trouble de Michel vient éroder leur union…

On ne déteste pas Michel immédiatement, dans un premier temps on se méfie juste un peu, on sent qu’il cache quelque chose et on sent que ce qu’il cache n’est pas joli-joli. Petit à petit, on devine entre les lignes un passé de collaboration lors de la Seconde Guerre Mondiale, on devine aussi qu’il est directement lié à la déportation de la grand-mère de Muriel. On s’interroge alors : pourquoi Muriel refuse-t-elle d’entendre les mises en garde de sa famille et les rumeurs sur Michel ? Pourquoi élude-t-elle ses suspicions ? L’amour peut-il abolir l’horreur ? Et s’agit-il bien d’amour ?

L’ambiance de ce roman est poisseuse et pestilentielle. Plus on avance dans le récit, plus ça pue, et moins j’ai adhéré. Au final, ce roman est agaçant. Agaçants le cynisme froid et l’antisémitisme larvé de Michel. Agaçante la passivité de Muriel qui fait la sourde alors qu’en elle-même elle sait, elle a reconnu Michel. Agaçante la confrontation inaboutie entre les deux époux au moment de vérité. Agaçant le dénouement qui ne résout rien et n’apporte aucune réponse…

J’ai refermé ce livre avec la nausée.

______________________________

⛔ Yann Queffélec, La Dégustation, éditions France Loisirs, 2003, 283 pages.

Publicités

2 commentaires sur “[roman] « La Dégustation » Yann Queffélec

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :