[roman] « La moustache » Emmanuel Carrère

Que dirais-tu si je me rasais la moustache ?

Depuis toujours, Marc porte une moustache. Un soir, pensant faire sourire sa femme et ses amis, il décide pourtant de la raser : miroir, ciseaux, rasoirs, les poils sont sacrifiés ! Mais quand Marc sort de la salle de bains, sa femme n’a aucune réaction. Même indifférence le soir chez des amis et le lendemain matin au travail. Et le dépit initial de Marc se mue petit à petit en défiance puis en panique quand femme et amis lui affirment qu’il n’a jamais eu de moustache.

Carrère explore l’humanité de son héros avec finesse et justesse : d’abord Marc croit à une plaisanterie, puis à une machination, avant de soupçonner sa femme d’être folle et, enfin, d’envisager sa propre folie… Et face à ces options aussi inquiétantes les unes que les autres, Marc adopte une stratégie radicale : la fuite en avant, entraînant le lecteur avec lui au bord du vide…

D’une simple péripétie pileuse Emmanuel Carrère fait un récit au carrefour des genres fantastique, psychologique, philosophique : La moustache est à la fois une métaphore sur le « réel », mais aussi un essai sur le couple et sur le besoin de reconnaissance, sur la façon dont le regard de l’autre ou, pire, son absence, nous affecte jusque dans notre propre faculté d’exister.

Un roman étrange et angoissant.

______________________________

⭐ Emmanuel Carrère, La moustache, éditions Folio, 2005 (1986), 182 pages, 5,10 €.

Du même auteur : L’adversaire.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

14 responses to “[roman] « La moustache » Emmanuel Carrère”

  1. bibliblogueuse says :

    J’ai lu ce roman il y a très longtemps, et je me souviens encore du malaise grandissant que j’avais ressenti en le lisant. J’avais beaucoup aimé ; merci pour ta chronique qui me rappelle ce bon roman 🙂

  2. alexmotamots says :

    Ca a l’air génial : je note ! Je veux savoir qui ment.

  3. Valérie says :

    J’avais vu le film mais j’ai envie de découvrir le roman.

  4. Karine:) says :

    Il me fait un peu peur, ce roman… J’ai peur d’être un peu déroutée…

  5. elea1688 says :

    J’ai vu le film il y a quelques années et l’on ressent bien le malaise dont tu parles.

  6. maggie says :

    J’avais bien aimé ce livre et aussi deux ou trois livres de cet auteur qui traite la folie de manière subtile

  7. aleslire says :

    Un des rares romans de cet auteur qui m’a laissée perplexe, me demandant à quoi rimait cette histoire … qui pour moi, ne mène nul part, rien compris ! Mais L’adversaire, oui, très déroutant mais passionnant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :