[polar] « L’assassin de ma sœur » Flynn Berry

Comme chaque week-end, Nora prend le train de Londres pour retrouver sa sœur Rachel à la campagne. Au programme : châtaignes grillées, polenta qui mijote, vin rouge et discussions à n’en plus finir… Mais à son arrivée, elle découvre une scène d’horreur : le chien en haut des escaliers, pendu au bout de sa laisse, tournoie lentement sur lui-même ; aux murs, des traînées sanglantes ; et, recroquevillé dans une marre de sang poisseuse, le cadavre de sa sœur. N’ayant aucune confiance en la police, Nora décide alors de mener sa propre enquête, révélant les traumatismes de leur enfance, et découvrant aussi qu’elle ne connaissait peur-être pas sa sœur aussi bien qu’elle le pensait.

Keith cache quelque chose. Il ne l’a pas forcément tuée, il se contentait peut-être de la suivre. Et ce n’est de toute façon pas lui qui l’a tabassée à Snaith, il y a quinze ans. Je dois sans doute chercher trois individus. Celui qui l’a attaqué à Snaith, celui qui l’épiait depuis la crête, et celui qui l’a assassiné. (p. 114)

Pas convaincue du tout par ce polar, mal écrit (mal traduit ?), au style minimaliste et haché, à l’intrigue paresseuse et plate, malgré le double mystère entourant le passé et l’assassinat de Rachel, un comble. D’un côté, l’enquête de police n’avance pas (la police est d’ailleurs bien malmenée par l’auteure, qui la dépeint au mieux comme simplement indolente, au pire comme incompétente, voire malveillante) et de l’autre côté l’enquête de Nora s’embourbe dans ses idées fixes et les réminiscences d’un passé douloureux. De plus, on ne comprend pas les personnages, ni leurs motivations, confuses, ni leurs actions et réactions, parfois contradictoires ; et on n’éprouve aucune empathie pour aucun d’entre eux. On finit même par trouver Nora franchement agaçante et Rachel assez ignoble. Et, pour finir, certains aspects de l’intrigue reste irrésolus.

Bref, on n’éprouve pas grand chose à cette lecture à part une certaine incompréhension, et un ennui certain. Une lecture sans intérêt.

______________________________

⛔ Flynn Berry, L’assassin de ma sœur (Under the Harrow), traduit de l’anglais par Valérie Malfoy, éditions Presses de la Cité, 2018 (2016), 264 pages, 20,90 €.

Publicités

6 commentaires sur “[polar] « L’assassin de ma sœur » Flynn Berry

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :