[roman] « Le vieux qui lisait des romans d’amour » Luis Sepúlveda

Le vieux en question s’appelle Antonio José Bolivar Proaño et vit à El Idilio, petit village péruvien en bordure de la forêt amazonienne. Longtemps, il fut un dur à cuire. Mais aujourd’hui, par la grâce de livres à l’eau de rose, son cœur a mué et s’est attendri car « ces romans parlaient d’amour avec des mots si beaux que, parfois, ils lui faisaient oublier la barbarie des hommes. » Alors, il vit maintenant en marge du reste du village, avec pour seule compagnie ses quelques romans d’amour.

Un jour une pirogue chargée du cadavre d’un homme blanc atrocement mutilé échoue près du village et les habitants d’El Idilio n’hésitent pas à accuser les indiens du meurtre. Seul Antonio déchiffre dans les étranges blessures du mort la marque d’un félin et décide de partir en chasse.

Le récit se construit alors entre flash-backs relatant la vie antérieure d’Antonio (son départ d’Espagne avec sa femme, la mort de celle-ci, sa vie parmi une tribu d’indiens Shuars, son retour parmi les hommes blancs…) et les scènes de traque du fauve dans la jungle. L’histoire évolue ainsi avec fluidité, sans s’appesantir plus que nécessaire sur des scènes qui parlent d’elles-mêmes. Avec simplicité et sans jamais être pontifiant Luis Sepúlveda nous parle de la nature, de peuples menacés, de l’Homme destructeur. Le récit recèle ainsi une grande force d’évocation quand il décrit à mots comptés la forêt amazonienne et les êtres qui l’occupent. Loin de nous donner une description idyllique d’un paradis fantasmé, l’Amazonie de l’auteur – qui la connaît bien pour y avoir vécu – est un lieu organique qui peu s’avérer cruel, dur et hostile, mais qui n’en mérite pas moins pour autant le respect. D’un ton toujours léger, parfois amusé ou ironique, tendre et poétique, l’auteur nous livre ainsi un agréable conte écologique.

Quant au personnage à la fois naïf et rusé d’Antonio José Bolivar et son goût pour les romans d’amour, il apporte une petite touche fantaisiste au récit et de bien jolis passages sur l’amour des livres :

Il lisait lentement en épelant les syllabes, les murmurant à mi-voix comme s’il les dégustait, et, quand il avait maîtrisé le mot entier, il le répétait d’un trait. Puis il faisait la même chose avec la phrase complète, et c’est ainsi qu’il s’appropriait les sentiments et les idées que contenaient les pages. Quand un passage lui plaisait particulièrement, il le répétait autant de fois qu’il l’estimait nécessaire pour découvrir combien le langage humain pouvait aussi être beau.

______________________________

⭐⭐ Luis Sepúlveda, Le vieux qui lisait des romans d’amour (Un viejo que leía novelas de amor), traduit de l’espagnol (Chili) par François Maspero, éditions Métailié, 2004 (1992), 136 pages, 8 €.

Challenge des 500 livres

Publicités

8 commentaires sur “[roman] « Le vieux qui lisait des romans d’amour » Luis Sepúlveda

Ajouter un commentaire

  1. Je suis surprise, sur Livraddict tu ne lui as donné qu’une note de 13/20, pourtant tu sembles l’avoir bien aimé?
    Dans mon cas, gros coup de cœur!

    1. Je l’ai bien aimé, pas adoré, mais bien aimé… d’où le 13/20. Et voilà aussi pourquoi j’ai longtemps hésité à garder un système de « notation » sur mon blog : une note, c’est tellement restrictif ! Dans ce cas, j’ai lu ce roman il y a déjà bien longtemps et je mets une note sur Livraddict au moment de ma lecture, mais je publie ma chronique sur mon blog parfois des mois après ma lecture, rédigeant ma chronique à partir des quelques impressions notées au moment et du souvenir qu’il m’en reste. Là, le souvenir est encore bien présent et bon, je me trouve donc en effet un peu sévère sur ma notation Livraddict ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :