[mini-chronique : roman] « L’Exception » Audur Ava Ólafsdóttir

Le soir du nouvel an, après onze ans de mariage, Flóki quitte María (et leurs jumeaux de deux ans et demi) pour un homme. Sans son mari, María ne sait plus trop comment affronter le quotidien. Heureusement Perla, charitable (et envahissante) voisine d’à peine un mètre vingt, conseillère conjugale et autrice de romans policiers, surgit à tout moment pour secourir la belle délaissée… Des personnages singuliers et attachants, un ton à la fois simple et tendre, un sujet grave traité avec fantaisie et tendresse, sans guimauve ni mélodrame : bienvenue dans le monde subtilement déjanté d’Audur Ava Ólafsdóttir !

Par comparaison avec les souffrances auxquelles je suis confrontée lors de mes pérégrinations à l’étranger – tous ces enfants martyrs, assis sur le drap sale d’un pauvre lit d’hôpital, contemplant leur moignon fr jambe au pansement taché de sang -, un mari qui sort du placard au bout de onze ans de mariage est d’une insignifiance au moins égale à ma douleur. (p. 128)

______________________________

⭐⭐ Audur Ava Ólafsdóttir, L’Exception (Undantekningin), traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson, éditions Points, 2014 (2012), 285 pages, 7,50 €.

Du même auteur : L’embellie.

2 commentaires sur “[mini-chronique : roman] « L’Exception » Audur Ava Ólafsdóttir

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :