[mini-chronique : nouvelles] « L’arc-en-ciel blanc » Akira Yoshimura

Conçu d’un viol, un nourrisson ruine les chances de bonheur d’un jeune couple ; un orphelin découvre le secret de sa grand-mère, un secret qui l’approche de la mort ; un adolescent, fasciné par les rituels des cérémonies funéraires, accomplit sans faiblir sa « mission » ; deux enfants soustraient un cheval destiné à l’abattage… Si la mort à l’œuvre hante chacun de ces récits, il y est également question d’enfance, d’enfance malmenée par la solitude et la pauvreté, de gamins innocemment barbares… Quatre nouvelles autant élégantes qu’inquiétantes.

« Il baissa les yeux sur le cou mince de Tokiko. Ses épaules tremblaient légèrement.
Jirô, pressé par Tokiko, se résolut à poser ses mains sur son cou. Il était un peu froid et les os ressortaient.
Il prit doucement le cou entre ses mains. Il était tellement fin que ses doigts étaient posés les uns sur les autres.
Toujours assise, les yeux baissés, Tokiko lui offrait docilement sa tête.
Il ne s’en croyait pas capable. Il n’était pas très sûr de pouvoir ainsi exaucer son souhait.
Toujours hésitant, il serra. » (p. 138-139)

______________________________

⭐ Akira Yoshimura, L’arc-en-ciel blanc, traduit du japonais par Martin Vergne, éditions Actes Sud, 2012 (1953, 1967, 1963, 1966), 181 pages, 17 €.

6 commentaires sur “[mini-chronique : nouvelles] « L’arc-en-ciel blanc » Akira Yoshimura

Ajouter un commentaire

      1. Ma foi, je n’avais jamais entendu parler de cet auteur, mais le terme « inquiétant » est bien choisi pour me faire sauter le pas. Il faut dire qu’à part Murakami, je n’y connais pas grand-chose en littérature japonaise, j’ai bine lu quelques titres par ci par là, mais rien qui m’ait donné envie d’explorer l’oeuvre d’un auteur..

      2. Alors, d’Akira Yoshimura je te conseille « Naufrages » et surtout « Le convoi de l’eau » ! Et en littérature japonaise, dans un tout autre style, très doux et intimiste, je te conseille Hiromi Kawakami : « Les années douces » ❤, mais aussi "La brocante Nakano", "Le temps qui va, le temps qui vient"…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :