[mini-chronique : roman] « Le dîner » Herman Koch

Deux frères et leurs épouses vont dîner dans un restaurant chic d’Amsterdam. Simon est un politicien en passe de devenir premier ministre ; Paul, professeur en arrêt de travail, est cynique et vaguement dépressif. À l’apéritif, on parle cinéma ; au hors-d’œuvre, on perçoit les tensions entre les deux frères ; au plat de résistance, on évite le véritable enjeu du dîner que le lecteur devine peu à peu… Sur un ton badin, Herman Koch se livre de prime abord à un piquant règlement de compte en huis clos, une amusante étude de mœurs. Mais bien vite la satire sociale vire au roman noir quand l’on comprend, entre le dessert et le café, que les fils respectifs des deux couples ont commis un acte immonde, d’une violence inouïe. Se pose alors les questions de la dénaturation des rapports humains, de la responsabilité, de la morale et de ses petits arrangements… D’abord drôle et grinçant, le récit devient alors amer et glaçant. Un dîner qui laisse un arrière-goût amer.

« Comprends-moi bien : j’essaie seulement de me mettre à leur place. Pas celle de la sans-abri, mais de Michel et Rick. De nos fils. Ils ne sont pas saouls, ni sous l’influence de je ne sais quelle drogue. Ils veulent retirer de l’argent. Mais devant le distributeur est allongé quelqu’un qui dégage une odeur infecte. C’est pourtant bien ta première réaction de dire : « Allez, bon sang, dégage ! » » (p. 264)

______________________________

⭐⭐ Herman Koch, Le dîner (Het diner), traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin, éditions Belfond, 2011 (2009), 329 pages, 18,50 €.

logo challenge tour du mondeDestination Pays-Bas

Publicités

10 commentaires sur “[mini-chronique : roman] « Le dîner » Herman Koch

Ajouter un commentaire

      1. La villa n’est une suite du Dîner (tu as sans doute lu mon commentaire un peu trop vite).. Disons que l’auteur s’y essaye aussi à traiter de nos travers et de l’hypocrisie avec laquelle on s’efforce de les nier, mais ça tombe complètement à plat.

  1. J’avais été énormément dérangé par cette histoire et la réaction des parents… mais j’ai adoré ça !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :