[mini-chronique : thriller] « Les loups à leur porte » Jérémy Fel

Voici un roman-puzzle à la construction implacable ! Chapitre après chapitre, on passe de la France aux États-Unis, de villes tentaculaires en campagnes désolées en passant par des forêts ombreuses. A chaque chapitre, on suit un nouveau personnage : il y a Daryl l’incendiaire ; Duane, le kidnappeur ; Claire, recluse en sa demeure ; Martin, fou de jalousie ; Mary Beth qui fuit en abandonnant son fils aux voisins ; Walter le chef de gang… Tous ont en commun une forme de sauvagerie, soit qu’ils portent en eux, soit qu’ils semblent engendrer à leur insu. Et, avant la fin, chacun interférera, de façon décisive ou fortuite, sur la destinée des autres… Il m’a fallu attendre d’avoir franchit le premier tiers du roman, le moment où les recoupements entre les personnages commencent à se mettre en place, pour être réellement saisie par ce récit, sans ensuite pouvoir le lâcher (malgré certains passages excessivement glauques et sordides). J’ai aimé l’efficacité de la narration, particulièrement anxiogène ; j’ai regretté que certains personnages soient un peu délaissés au final, leur devenir restant en suspens.

« Arrivée face à la maison où elle avait vécu toute son enfance, dans la banlieue est de San Jose, elle était restée une dizaine de minutes assise contre un des arbres du jardin, puis elle avait fini par sonner à la porte d’entrée et avait affronté le regard de sa mère quand elle l’avait ouverte, elle qui connaissait assez sa fille pour savoir qu’il ne fallait pas poser trop de questions (sur le fait qu’elle avait beaucoup maigri, que son teint était devenu livide, que les manches de sa veste étaient trop courtes pour cacher les bleus sur sa peau) et accepter de la voir rentrer chez elle après un si long silence, portant en elle cette part d’ombre qu’elle ne pourrait peut être jamais éclaircir. » (p. 219)

______________________________

⭐ Jérémy Fel, Les loups à leur porte, éditions Payot & Rivages, 2015, 434 pages, 20 €.

12 commentaires sur “[mini-chronique : thriller] « Les loups à leur porte » Jérémy Fel

Ajouter un commentaire

  1. Ça fait envie… j’ai lu Helena, il y a quelque temps, addictif aussi, mais j’avais émis quelques bémols sur le style et une certaine complaisance dans les aspects « thriller » (avec certaines scènes particulièrement glauques en début de récit)..

    1. J’ai interprété le titre comme un « avertissement » : nous avons tous des « loups » à nos portes, des « prédateurs » qui rôdent autour de nous, alors même que nous nous pensons « à l’abri ». Dans le roman tous les personnages, même ceux qui ont une vie très « banale », vont finalement être mêlés à un drame.

      1. Oui je suis d’accord mais j’ai trouvé j’ai eu du mal à suivre tous ces personnages, il faut attendre la moitié du roman pour commencer à comprendre. J’ai pensé qu’il fallait peut être le relire pour s’y retrouver…… 🙂

      2. Oui, on met de temps à saisir les relations entre les personnages et à faire les recoupements entre les différentes histoires… et il y a tellement de personnages que c’est difficile de na pas s’y perdre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :