[mini-chronique : récit/autobiographie] « L’Université de Rebibbia » Goliarda Sapienza

En 1980, pour avoir volé des bijoux à une amie, Goliarda Sapienza est emprisonnée à Rebibbia, la plus grande prison de femmes d’Italie. Elle partage dans ce livre, avec drôlerie et férocité, son expérience : l’isolement des premiers jours, la saleté, la puanteur, la promiscuité, la violence, la peur… Mais la grande force de Goliarda,... Lire la Suite →

Publicités

[nouvelles] « Les beaux dimanches » Magali Duru

Pour Magali Duru, les beaux dimanches sont ceux qui mènent de la clarté des petits matins paisibles et pleins de promesses aux désespoirs des jours où la raison se perd... Les beaux dimanches débutent, toujours, dans la quiétude du train-train quotidien... avec juste, en arrière-plan, un peu de tension qui s'insinue, mais une tension familière,... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑